Estime de soi et authenticité

Estime de soi et authenticité

Cet article participe à l’événement interblogueurs “L’estime de soi” sur le blog Passez à l’action. Merci à Geneviève pour cette belle idée d’être au diapason de la Journée Internationale de l’Estime de Soi !

Un évènement interblogueur, c’est l’avis de 5, 10, ou X blogueurs, sur un thème commun. L’intérêt pour vous ? Avoir X points de vue sur un sujet qui vous intéresse, alors profitez-en !

Vous trouverez les autres articles ici. Bonne lecture !

                   

L’estime de soi, un petit « truc » qui prend une place folle dans notre vie

L’estime de soi, c’est cette idée simple « je suis une belle personne et je suis à ma place» mais qui pèse tellement lourd… et plus elle sera absente de notre vie, plus elle pèsera lourd.

Ça vous surprend ? Je vous explique pourquoi.

                     

Si je manque d’estime de moi, cela peut affecter ma confiance en moi.

Mon comportement ne sera pas en harmonie avec qui je suis vraiment, mais plutôt avec qui je pense être ou ce que je pense être digne de recevoir

Quelle incidence ?

J’aurai tendance à suivre les conseils des autres (toujours bons, puisqu’ils ont confiance en eux et qu’ils donnent leur avis, forcément), à me laisser imposer des choses qui ne me conviennent pas, à faire plaisir, même si c’est à contre cœur…

                       

Si je manque d’estime de moi, cela peut affecter ma connaissance de moi.

Si je laisse les autres me dicter ce que je dois faire, ou me cataloguer dans des cases, je n’exploite pas l’immense profondeur de mon être et toute ma complexité. Je laisse de côté mon unicité et mes extraordinaires qualités.

Quelle conséquence ?

Une distorsion entre qui je suis, profondément, et ce que je fais. Un écart qui va créer des tensions dans nos corps subtils, avant de les manifester dans notre corps physique si le message n’est pas passé…

                

Si je manque d’estime de moi, cela peut affecter mes relations avec les autres.

Si je n’ose pas dire qui je suis, ce que je pense et ce que j’aime, cela crée un voile d’illusions entre moi et les autres. Je les laisse voir ce qu’ils veulent de moi, et je fais de mon mieux pour répondre à leurs attentes, puisque c’est comme ça qu’ils m’aiment.

Quel résultat ?

Il est parfois rassurant de rester dans une position inconfortable mais connue. De rester dans le cadre. Mais on est toujours perdant lorsqu’on accepte une solution à peu près, un « ça ira bien comme ça ». Cela aussi crée des nœuds et des problèmes internes. Car notre âme sait bien que nous ne sommes pas tout à fait heureux comme ça.

 

L’estime de soi, lui redonner place dans notre vie

La bonne nouvelle avec l’estime de soi, c’est qu’on peut toujours agir.

Choisir d’agir, c’est déjà un grand pas. La plupart des personnes qui ne sont pas satisfaites de leur vie attendent que les choses changent de l’extérieur. Alors accepter que nous sommes responsables et acteurs de notre vie n’est pas aussi facile qu’on pourrait le penser.

Rien que cela est donc un pas en avant vers l’estime de soi. Observer ce que nous faisons, avec amour et bienveillance.

Ne pas oublier que l’enfant que nous étions est toujours là, même s’il a grandi, et qu’il a toujours besoin d’être accompagné et réconforté, surtout dans les moments difficiles.

Alors sur ce chemin qui commence, le travail sur l’estime de soi peut prendre des orientations diverses, en fonction du problème le plus apparent. Comme vous l’aurez remarqué au dessus, tout est lié, et ce qui va changer sera l’intensité de l’inconfort dans tel ou tel domaine.

 

L’estime de soi, un exercice d’authenticité

Pour savoir quoi regarder en priorité, je vous propose un petit exercice pour déterminer où en est votre estime de vous-mêmes.

 

Exercice du test d’authenticité

Faites un tableau avec plusieurs colonnes, comme celui que vous trouverez ci-dessous. Vous pouvez choisir le nombre et le nom des colonnes en fonction de vos besoins / envies.

Dans la première colonne, faites la liste des actions à observer, et prenez soin de bien répartir les réponses en fonction du sens de la question (les lignes 5 et 7 du tableau par exemple ont des réponses inverséesJ).

Notez ensuite vos réponses, et faites le total par colonne et le total général. Cela vous permettra de voir s’il y a des différences en fonction des domaines de votre vie. Vous trouverez plus bas un tableau et un récapitulatif de chaque situation pour vous aider à interpréter les résultats.

Yllae exercice authenticité

 

Dans cet exercice, ce qui compte avant tout, c’est d’être honnête envers nous même. De regarder la situation présente, avec bienveillance. D’observer où nous en sommes.

Si j’ai du mal à savoir qui je suis et ce que j’aime, je peux avoir du mal à écouter mon avis ou à faire des activités qui me plaisent, même quand je suis seul(e). Cela m’indique que je dois expérimenter, essayer, tester. Accepter de me tromper, et accepter de découvrir des choses sur moi-même que je ne soupçonnais peut être pas.

Si j’ai du mal à donner mon avis lorsqu’il est le même que celui des autres, quelle est la chance que je le fasse lorsqu’il est différent ? Aimer les autres, c’est aussi les accepter comme ils sont, avec leurs qualités et leurs divergences. Avoir confiance dans le fait que les autres ne vous aiment pas uniquement si vous êtes de leur avis. Et que si c’est le cas, cela vous permettra de faire le tri entre ceux qui vous aiment et ceux qui ont besoin que vous les aimiez…

Si je fais les choses par obligation, je me concentre sur un bénéfice futur envisagé (ou sur l’évitement d’un désagrément prévu) et que je ne suis pas attentif(-ve) à mon bien être présent. Le passé est terminé, et le futur n’est pas encore là. Ce qui va le déterminer, ce sont nos actions au présent. Ce que nous faisons avec ce que le passé nous a enseigné.

Si je fais les choses pour moi, ce n’est pas de l’égoïsme. Je peux rendre service pour me faire plaisir. Aider les autres, les faire sourire sont des actions qu’on fera plus justement si elles sont une source de bonheur pour nous que si c’est une obligation morale ou sociétale qui ne correspond pas à notre manière de participer au monde. Ayez confiance en la beauté de votre âme et en votre capacité d’être. Etre en accord avec vous-même, dans les petites choses et dans les grandes, pour agir en équilibre et en harmonie.

Yllae exercice authenticité 2

 

L’estime de soi, un retour aux sources de l’humanité

L’estime de soi, c’est le retour à l’équilibre originel. A notre unicité d’humain issue de l’universalité de nos âmes.

Je suis bien avec moi-même. Je sais qui je suis, et où j’en suis. C’est ce qui me permet d’avoir des échanges apaisés avec les autres. Je ne projette pas mon passé et mes peurs sur eux. Je les accueille et je les accepte comme ils sont, et tant pis si ce n’est pas réciproque.

Je n’ai pas de temps à perdre ni à gagner, j’ai du temps à vivre. Alors je construis mon présent jour après jour et je fais la paix avec moi-même.

Yllae estime de soi et authenticité

Photos : Pixabay, montages Sandrine Besson, Yllaé

Inscrivez vous pour recevoir le bonus gratuit "Petit guide pratique de la vie sur Terre"

* Champs à compléter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 Partages
Partagez3
Partagez2
Enregistrer2
+1
Tweetez